La Prose Photo

Des histoires de photos, des poses et quelques mots

Et si j’enlevais le bas

31 mai 2020


On dit que le caméléon communique en changeant sa couleur.
On dit aussi qu’il choisit sa couleur en fonction du support sur lequel il se tient.
Je sais que ce dernier point est faux, puisqu’en réalité il change de couleur en fonction de son humeur.

C’est en m’asseyant près des fleurs du jardin que j’ai eu envie de me fondre à mon tour dans le décor. Par quelle couleur commencer ? je ne sais déjà plus sur quel pied danser…

Ce sera le rouge. Camus le sait, mai est la saison rouge, cerises et coquelicots.

Selon le langage chromatique le rouge est synonyme d’amour et de détermination, il traduit une humeur concentrée et créative.
Moi je me sens plutôt d’humeur coquelicot.

Puis, à l’ombre de l’érable du japon et la finesse de ses feuilles, je me fonds dans la lie de vin, à moins que ce ne soit couleur Aubergine ?
Là encore je m’intéresse à sa signification chromatique : Énergie, spiritualité, zen, originalité.
Je crois que j’ai tous les ingrédients. Je me délecte de ce moment d’apaisement.

Me voilà dans le jaune-oranger.
L’un comme l’autre permettent de chasser les idées noires. L’orange chasse le noir. (Is orange the new black ?)
J’admire la petite demoiselle verte au son d’archet. Elle stridule sans crainte d’avoir des ennuis, bien que perchée sur un gros souci.

J’ai des oignons à mes pieds. Ne pas se méprendre, ils sont dans leur filet. Les citrons ne sont pas pressés, les oranges portent bien leur nom, quant aux pommes de terre on les préfèrerait en robe des champs.

Finalement j’ai bien aimé jouer les caméléons. Certes je ne suis pas Liu Bolin, mais je me suis glissée dans mes petits tableaux et une fois n’est pas coutume, du bon côté de la photo.
La chose est certaine : si cela est à refaire, collant ou bas, finalement je ne l’enlèverai pas.

2 réflexions sur “Et si j’enlevais le bas

  1. Filimages dit :

    Les promesses n’engagent que ceux qui croyaient que c’en était une… 😉
    Sacrée collection de collants ou bas ! Ça me rappelle une drôle d’anecdote pas très ancienne. J’avais prévu un shooting sur le thème des collants rayés, genre Maya l’abeille mais pour les plus grands. Comme le modèle n’était ni équipé, ni très argenté, je ne voulais pas qu’elle achète plusieurs paires de collants qu’elle ne mettra plus une fois le shooting terminé. Je me suis donc lancé dans la recherche de ces fameux collants. Par chance, c’était au moment des soldes et les boutiques avaient rempli des grands bacs de collants, bas, porte-jarretelles, culottes, chaussettes, etc… où il fallait fouiner, genre archéologue, pour trouver son bonheur. Je me suis donc invité parmi des dizaines de femmes pour plonger dans ces bacs et faire mes emplettes ! Il fallait voir leur tête quand elles ont réalisé qu’un homme fouillait avec elles dans la montage de lingerie ! 😀 Elles m’ont pris soit pour un fou, soit pour un pervers. M’enfin ! M’en « fou », j’ai trouvé de la matière pour mon shooting… 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce partage qui m’a fait rire, en effet la scène devait être assez cocasse. Je connais bien cette chasse au trésor pour trouver accessoires et vêtements surtout quand on sait exactement ce que l’on veut et quand on a le visuel en tête ! D’ailleurs les vide-greniers me manquent cruellement…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :